Objectif(s) de la formation

La prise en charge des troubles du rythme cardiaque représente un problème de plus en plus complexe nécessitant des connaissances en électrophysiologie fondamentale, en électrophysiologie diagnostique, en pharmacologie et des compétences pour l’implantation de prothèses -stimulateurs, défibrillateurs, holters implantables –et pour la réalisation de techniques ablatives applicables au traitement des arythmies (exemple : la fibrillation auriculaire connaît une progression exponentielle liée au vieillissement de la population : sa prise en charge ne se limite plus aux méthodes pharmacologiques mais fait appel à des techniques de stimulation et d’ablation spécifiques).
La stimulation cardiaque et la défibrillation voient leurs indications curatives et prophylactiques augmenter régulièrement. A titre d’exemple, plus de 50 000 stimulateurs cardiaques sont implantés annuellement en France et plus de 250 000 patients doivent bénéficier d’une surveillance régulière de leur prothèse. C’est pourquoi, les médecins appelés à prendre en charge les troubles du rythme cardiaque, à implanter et à surveiller des stimulateurs cardiaques et les défibrillateurs cardiaques doivent pouvoir acquérir une formation spécifique tant sur le plan théorique que pratique. Or, cette formation globale n’existe pas actuellement sur le territoire national (il n’existe en France que des enseignements séparés de rythmologie et de stimulation), contrairement à beaucoup d’autres pays européens et à l’Amérique du Nord.

Public cible

Les médecins de nationalité française, et titulaires seront acceptés :
-le DES de médecine cardio-vasculaire
-les internes régulièrement inscrits en DES de médecine cardio-vasculaire , à partir de la 4ème année d’internat

Les médecins originaires d’un pays de la CEE, titulaires d’un diplôme de Docteur en Médecine leur permettant d’exercer dans leur pays d’origine et d’un diplôme d’études spécialisées en pathologie cardio-vasculaire.

Les médecins étrangers (hors CEE) titulaires d’un diplôme de Docteur en Médecine leur permettant d’exercer dans leur pays d’origine et d’un diplôme d’études spécialisées de cardiologie leur permettant d’exercer cette spécialité dans leur pays.

Enseignement

126 Heures
Production d'un rapport : Sur les 2 dernières années : ablation et implantation et de PMK et DAI pour le DIU et pour les AEU seulement les PMK et DAI (au moins 50 de chaque)
Stage : 160 heures
Stage : L'agrément des terrains de stage est délivré
par le Président de l'Université sur proposition du coordonnateur interuniversitaire et du coordonnateur local.
Les critères d'agrément conseillés seront :
- implanter 150 stimulateurs et/ou défibrillateurs par an ou plus
- dont au moins 30 stimulateurs et / ou défibrillateurs bi-ventriculaires
- disposer de tous les moyens d'exploration utiles pour le suivi et la programmation des pacemakers : programmateurs, enregistreurs et lecteur Holter ECG, épreuves d'effort, échocardiographie-Doppler, études électrophysiologies…
- assurer une ou plusieurs consultations de suivi de pacemakers ou de défibrillateurs par semaine
- pratiquer 100 ablations par an (hors jonction auriculo-ventriculaire)
et sous réserve de l'accord préalable du coordonnateur local du DIU.

Pour chacun des candidats, le stage fera l'objet d'une convention entre le centre de cardiologie considéré et l’Université.

Enseignants responsables

J.M. DAVY
J.L. PASQUIE
CHU Montpellier

Durée de la formation

2 à 4 ans

Examens

Session 1
Examen ecrit
1. La validation du module théorique et du module de suivi (surveillance) seuls permet d’obtenir :
L’Attestation d’Etudes Universitaires de surveillance des prothèses cardiaques implantées. (AEU)
2. La validation du module théorique du module de suivi (surveillance), d’implantation seule permet d’obtenir :
L’Attestation d’Etudes Universitaires d’implantation en stimulation et défibrillation (AEU)
3. La validation du module théorique du module de suivi, d’implantation et d’ablation (4 modules) seuls permet d’obtenir :
DIU de rythmologie et de stimulation cardiaque (diplôme entier)

Capacité et date

Capacité d'accueil :
minimum : 6
maximum : 20

Début d’enseignement : septembre
Fin d'enseignement : juin
Période d'examen : mai

Renseignements

Secrétaire Universitaire : Séverine ALARCON
Tél : 04.67.66.47.53
Mail : severine.alarcon@umontpellier.fr

Autorisation d'inscription

Autorisation du responsable
Lettre de motivation + CV
A renouveler chaque année pendant la durée de la formation au DIU

Secrétaire Universitaire : severine.alarcon@umontpellier.fr

Remarques DPC

Les DU et DIU ne peuvent être actuellement des programmes de DPC inscrits sur le site de l'ANDPC et donnant lieu à indemnisation. Cependant le bureau du DPC de l'UFR Médecine Montpellier-Nîmes a considéré qu'un certain nombre remplissaient les conditions permettant de valider les exigences du DPC.

Formation continue

La formation continue est constituée des formations ultérieures à la formation initiale destinées aux adultes et aux jeunes déjà engagés dans la vie active ou qui s'y engagent (article L6111-1 du Code du travail).

Vous avez interrompu vos études et/ou êtes entrés dans la vie active : vous relevez donc du statut de la formation continue.

Formation continue financée par un tiers

Tarif applicable aux candidats bénéficiant d’une prise en charge par leur employeur ou un organisme financeur.

Veuillez choisir une des propositions
Formation continue financée à titre personnel

Tarif applicable aux candidats ne bénéficiant d'aucune prise en charge financière par un tiers.

Veuillez choisir une des propositions

Formation initiale

Tarif applicable aux candidats inscrits en formation initiale à un diplôme national dans un établissement d’enseignement supérieur français,

  • pour l'année universitaire 2019-2020
  • ou pour l'année universitaire 2018-2019 si non engagé dans la vie active (inscriptions autres qu'à un DU, DIU).
Étudiant inscrit en formation initiale en 2019-2020 :
Veuillez choisir une des propositions
Veuillez choisir une des propositions
Étudiant inscrit en formation initiale en 2018-2019 et non engagé dans la vie active :
Veuillez choisir une des propositions